Première nuit au port

Fin de l’année dernière nous (Math et Jess) nous sommes inscrits pour le permis côtier (bateau) que nous avons réussi et au mois de mai nous avons eu 2 heures de pratique sur la Moselle ! Puis idée de folie, pourquoi ne pas louer un bateau pour une semaine pendant les grandes vacances… chose dite, chose faite ! Donc cela fait quelques mois que je stresse à mort sur ce nouveau chapitre dans notre vie de voyageurs… pour me rassurer un peu nous avons été voir la maman d’une amie qui vit sur un voilier (merci Paméla et Denise). Cela nous a donné une bonne idée de ce qui nous attendait et a confirmé mes peurs… on y connait que dalle !!! Bon je me suis un peu entraînée à faire des nœuds mais c’est tout… je pourrais comparer la situation à la suivante : Louer une Ferrari et avoir le permis depuis une semaine… vous comprenez mon stress ? Et puis il y a le mal de mer… qui l’aura ? Qui pas ? Quel chemin on va prendre ? Combien de provisions ? …

Et Mathieu n’a pas compris que le mal de mer c’était sur le bateau que ça s’attrapait… et pas à 5h du matin à l’appartement lol. (intoxication… il va mieux!)

Bon ça c’était mon texte avant de prendre le bateau.

On est arrivé à la marina de Biograd na marou en début d’après-midi, cool le bateau était prêt. On fait des courses… première question qui se pose… que prendre… pas évident… on prend déjà 36 l d’eau, un chariot remplis, et le deuxième rempli de nourriture. C’est avec deux cadis qu’on va vers le bateau accosté dans une super grande Marina (je ne sais pas si elle est super grande, mais comme c’est ma première Marina on va dire que oui)

Réflexion que Mathieu et moi nous sommes faits… une Marina c’est comme un camping ! Sauf qu’il n’y a pas de tentes mais plein de bateaux, les gens font la vaisselle, se douchent, se brossent les dents aux locaux communs de la Marina.

Nous avons un gentil monsieur qui fait le check de tout le bateau avec nous… comme on devait avoir l’air complètement largué il nous a expliqué tout, tout calmement. Quand on accoste une marina ou un port pour la nuit il faut payer entre 30-60 euro la nuit et comme on aime pas jeter les sous par la fenêtre, on voulait jeter l’ancre dans des criques… faire du camping sauvage quoi ! ça avait l’air nickel dans ma tête mais là on était complètement dépassés par … tout… On décide donc de passer la première nuit au port, ne sachant pas si les enfants ont le mal de mer, si les vagues nous bercent… bref une inconnue à la fois ! Donc ce soir dodo dans le port au calme.

Nous voilà donc installés, ça change du géant appartement qu’on avait la semaine dernière !

La Croatie en voilier
La Croatie en voilier

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Related Post

Laisser un commentaire