Les bagages
Cela fait quelques jours que nous sommes arrivés au Pérou. Les dernières semaines ayant précédé le départ pour notre tour du monde ont été un peu stressantes: nous avons dû ranger la maison et évidemment préparer les bagages. Emporter quoi, laisser quoi… pas évident! Mes affaires se résument à 5 culottes, 5 t-shirts, 2 pulls (un fin et un plus épais) et 2 leggings. Ah oui, évidemment, le jeans que je portais le jour du départ aussi. C’est une vie minimaliste qui nous attend. Une fois mes affaires empaquetées, j’avais 12 kg sur moi. Liam en a 7 et Mathieu… 17!

Les adieux
Après les bagages, les adieux. Il a bien fallu dire au revoir aux gens qui nous sont chers. Quelques larmes versées, une fête d’au revoir organisée… on a profité de la fête d’adieu pour montrer à nos parents et collègues quelles allaient être nos destinations, et avons répondu aux multiples questions que tout le monde posait.

Et l’école?
Nous avons également organisé une petite conférence autour de notre projet à l’école de nos enfants pour expliquer à leurs camarades de classe où nous allions voyager. Il y a maintenant une grande carte du monte suspendue au mur de la salle de classe. Nous allons leur envoyer des cartes postales lorsque nous en trouverons. À Lima, c’était déjà difficile!

Le vol
C’est à Bruxelles que nous avons pris de départ et avons dit au revoir à mon père. Après ces derniers adieux, en avant pour un an de tour du monde! 14 heures de vol en classe économique, c’est long, surtout pour les genoux qui sont bien serrés. Mais bon, on peut passer le temps en dormant et regardant des films.

Lima (Pérou)
Une fois arrivés à Lima, une étrange première impression nous a saisis, mais chaque jour a fait disparaître un peu cette sensation étrange. Les péruviens sont si gentils et toujours prêts à nous aider! Il n’est pas simple de communiquer avec mes bribes d’Espagnol (les deux ans faits au lycée ne suffisent vraiment pas). En traversant Lima en taxi, nous avons vu beaucoup de voitures de police. À tous les coins de rue, en fait. J’ai demandé au chauffeur pourquoi, et il a expliqué que nous nous trouvions dans des quartiers sensibles. Super. L’impression d’être dans un film de gangsters dès le départ. Les rues “normales” avec des maisons isolées sont fermées par des grilles à chaque extrémités. Securitas ne chômerait pas, ici!

À 6h00 du matin, heure à laquelle nous sommes arrivés, nous nous sommes allongés pour quelques heures avant de partir découvrir Lima à pied. Mais nous nous sommes vite aperçus que la capitale péruvienne est une ville immense. Nous avons donc pris un taxi pour nous rendre dans la vieille ville et y admirer la fameuse cathédrale.

Après de longues heures passées à découvrir la ville, il était temps de passer à table… cette première aventure culinaire est à retrouver sur notre blog: Notre premier restaurant péruvien.

Enregistrer

Enregistrer

Related Post

Laisser un commentaire