Aujourd’hui, on a visité le lac Titicaca. Il y a plus de 60 petites îles flottantes et pour que tout le monde profite de la manne touristique, une espèce de rotation se fait à l’entrée des îles flottantes. Les bateaux ne peuvent pas aller à chaque fois sur la même île!





On nous a expliqué comment sont construites les îles flottantes. Les habitants utilisent du roseau et leurs racines qui sont flottantes, les coupent en morceaux et les attachent ensemble. Une île tient environ 30 ans. On peut sauter, elles bougent à peine ! Par contre, plus elles deviennent vieilles, plus elles bougent. L’île que nous avons visitée compte 18 membres de 5 familles différentes avec un président. Pour faire partie d’une île, il faut en épouser une fille. On reconnaît les filles célibataires à leurs pompons colorés en fin de tresse. Les femmes mariées ont des pompons noirs ! Si on ne s’entend plus avec le reste du clan, le président aide à couper sa partie d’île avec la maison pour s’en aller.

Les seuls qui vont dans l’eau sont ceux du lac Titicaca et encore, seulement pour réparer un bout d’île ou pour l’agrandir. L’eau est à 12 degrés. Les îles flottantes font environ 15 à 20 mètres de longueur avec 3 mètres d’épaisseur. Elles sont attachées en 24 points pour ne pas dériver en Bolivie avec ses habitants sans passeport dessus ! (Blague du président de l’île)

 

On a fait un tour en bateau, c’est 10 soles par personne pour 20 minutes (enfants gratuits). L’argent récolté en bateau sert à toute la communauté, au cas où il y aurait un blessé, un malade ou un accouchement. Le taux de mortalité à l’accouchement est très élevé et est dû à un manque de suivi par des médecins. Les femmes ne se laissent examiner que par des sages-femmes qui sont souvent des grands-mères de la famille. Un médecin “du coin” va dans les écoles pour apprendre l’importance des contrôles et peut être, dans un avenir proche, les mentalités vont-elles changer.

Après notre petit tour en bateau, une “mama” nous accueille dans sa maison et propose des cadeaux à acheter. On a pris deux ocarinas pour les enfants.

Dans leurs mini-cahutes, ils ont de l’électricité comme vous pouvez le voir dans l’arrière fond grâce à des panneaux solaires !

Ils se nourrissent de poissons d’élevage ! Des canadiens ont introduit la truite dans le lac dans les années 60.

Ici, il n’y a pas de piranha, pas d’alligator, ni de créature mythique ! A cause du manque d’oxygène dans l’eau, la reproduction du poisson est très difficile. Par contre, ils ont des grenouilles géantes qui peuvent mesurer jusqu’à 1 mètre ! Autrefois, ils les mangeaient, mais maintenant, c’est une espèce protégée !

Quand on retourne la carte du Titicaca, le lac a la forme d’un puma, d’où son nom… La seule question est comment les Incas connaissaient-ils sa forme ?

C’est vrai que ce lieu est très touristique et on se demande s’ils vivent réellement là ! Notre guide nous a expliqué qu’il y avait encore des îles où il ne pouvait pas amener de touristes parce que les habitants pensaient que si on les prenait en photo, on leur volait leur âme.

Je ne m’attendais pas à voir autant d’îles flottantes les unes après les autres. Je croyais qu’il y en avait une par-ci, par-là…. Les photos sont parfois trompeuses. Il y a différents transports pour y aller et vous pouvez combiner avec l’île Taquile par exemple. N’oubliez pas de négocier, tout se négocie et si tu n’exagères pas, ils hochent la tête et disent ok (j’adore !).

Le lac Titicaca est totalement encerclé de montagnes et c’est ici qu’est né le premier roi Inca qui ensuite est allé à Cuzco pour y fonder son empire…

Si vous utilisez Pinterest, voici l'image à utiliser.
Si vous utilisez Pinterest, voici l’image à utiliser.

Tu as aimé cette page?

Related Post

Laisser un commentaire